Le vrai visage de l’exponentielle III – Intégrales premières

Comme annoncé ici nous allons voir, sur un exemple, comment l’ordre de l’équation définissant la fonction exponentielle peut être réduit de deux à un.

Cet exemple est celui des matrices carrées de dimension n. L’équation isochrone correspondante est

(1) \ddot{X}=\dot{X}X^{-1}\ \dot{X}

et nous nous intéressons aux solutions vérifiant

(2) X(0)=I_n \quad \& \quad \dot{X}(0)=H

La fonction

F:(X,A)\mapsto X^{-1}A

est une intégrale première de cette équation.

Ceci qui signifie que quand on évalue cette fonction sur une solution X de l’équation et sur sa dérivée A, on obtient une constante.

Pour le vérifier, supposons que X soit une solution de (1) et calculons la dérivée(*)

F(X,\dot{X})\ \dot{}=(X^{-1}\dot{X})\ \dot{}=-X^{-1}\dot{X}X^{-1}\dot{X}+X^{-1}\ddot{X}=X^{-1}(\ddot{X}-\dot{X}X^{-1}\ \dot{X})

Elle est effectivement nulle si X est solution de l’équation (1). Vu (2), cette constante vaut H. Ainsi, X est aussi solution de l’équation

\dot{X}=XH,\quad X(0)=I_n.

La boucle est bouclée! Il y a mille choses à raconter sur cette extraordinaire application exponentielle. Mais la patience de chacun à ses limites!
_______________
(*) En dérivant la relation définissant l’inverse X^{-1}, on obtient aisément :

(X^{-1})\ \dot{}=-X^{-1}\dot{X}X^{-1}

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s